Accueil

Quand les Chambres Consulaires s’engagent pour l’avenir de l’Aisne

w_presidents

« L’union de nos secteurs économiques, travaillant dans le même sens : voilà ce qui fait la force de notre département ! », tel est le sentiment fort que partagent les présidents des Chambres Consulaires. Pas question de céder au défaitisme, car l’économie de l’Aisne a des atouts majeurs.

Non seulement ils ont foi dans notre département, mais ils sont convaincus que les leviers fonctionnent pour favoriser le développement et l’activité. Cette certitude prend vie au travers du projet destiné à relever les défis économiques et sociaux que porte l’Interconsulaire, désormais baptisée Aisne Avenir.

Les trois présidents le soulignent : il ne s’agit pas d’un nouvel objectif mais bien d’aller plus loin et de porter plus haut le message des entreprises.

Première priorité de ce projet : cultiver l’entrepreneuriat. Cela passe par des actions dans des domaines tels que la création-reprise, le développement du numérique ou encore la promotion de l’innovation. Comme le confirme le président de la CCI de l’Aisne et d’Aisne Avenir, Charles Ribe, « l’entreprise et l’entrepreneur sont au centre de cette dynamique. Nous comptons nous appuyer sur des entreprises qui réussissent pour entraîner les autres ».

La deuxième priorité porte sur la formation et les compétences. Pour le président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Aisne, Charles Colvez, « l’économie de l’Aisne a besoin de s’appuyer sur une main d’œuvre qualifiée. On y parviendra en développant l’alternance et l’apprentissage et en facilitant l’accès à l’emploi ».

Le président de la Chambre d’Agriculture, Philippe Pinta, compte aussi sur un maillage efficace des territoires. Ce troisième volet du projet devrait permettre, grâce aux élus de terrain, d’identifier les besoins et les réalités de chaque zone d’emploi. L’intervention d’Aisne Avenir se fera dans des domaines aussi variés que l’aménagement, l’énergie ou encore le tourisme.

Réponses concrètes et pistes de développement

« Nous réunissons les expertises et les compétences pour anticiper les changements et pour trouver de nouveaux débouchés. Nous mobilisons les savoir-faire pour apporter des réponses concrètes et des pistes de développement réalistes », souligne Philippe Pinta.

Les trois présidents insistent sur un point central de cette action : « nous voulons faire entendre la voix de celles et ceux qui entreprennent ». Premier effet concret de cette volonté, l’image de l’entreprise dans l’Aisne est clairement dynamique !

Laisser un commentaire